Vous êtes ici Accueil > Actualités

Recherches et développement économique

Pour pouvoir être exportés les produits doivent se conformer aux normes des pays importateurs ou au moins aux normes de la Commission du Codex alimentaires qui est un organe travaillant sur la sécurité sanitaire des aliments au niveau international et dont les principaux objectifs sont : la protection des consommateurs et la garantie de la pratique loyale du commerce des denrées alimentaires.

Dr RASOLOMAMPIANINA Rado, Responsable du Laboratoire de Microbiologie de l’Environnement (LME) et l’une des chercheurs.

Tous les acteurs du secteur agricole,- agriculteurs, éleveurs, collecteurs, industries, agroalimentaires, exportateurs,-doivent être conscients que la qualité paie. Le système de contrôle de la qualité aussi bien à l’importation qu’à l’exportation, ne peut qu’être bénéfique aux acteurs du secteur, mais surtout aux consommateurs.

Le Centre National de Recherches sur l’Environnement (CNRE), sis à Fiadanana, rattaché au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, dispose deux laboratoires ayant les compétences à même de répondre aux attentes et aux besoins des opérateurs économiques : le Laboratoire d’Analyse et de Contrôle des Aliments et des Eaux (LACAE) et le Laboratoire de Microbiologie de l’environnement (LME).

Le laboratoire d’Analyses et de Contrôle de Aliments et des Eaux (LACAE).

« Le recours à l’accompagnement des laboratoires est en fait, un atout et une valeur ajoutée aux produits et peut bien évidemment être un des arguments de vente, et surtout un garant de qualité pour les exportateurs et au final pour les consommateurs » (dixit Dr Mong, responsable du LACAE). Bref, des produits agricoles aux normes de qualité reconnues assurent un accès plus facile sur les marchés internationaux. En effet, ce sont les conditions exigées par les marchés régionaux entre autre la SADC, le COMESA et la COI.

Le docteur RAMANANKIERANA Heriniaina, Directeur de Recherches Associé et non moins le Directeur du Centre National de Recherches sur l’Environnement (CNRE), a confié que « Toujours à la recherche de l’excellence, le Centre National de Recherches sur l’Environnement (CNRE) met actuellement l’accent sur le renforcement de capacité de ses deux laboratoires : le Laboratoire d’Analyses et de Contrôle de Aliments et des Eaux (LACAE) et le Laboratoire de Microbiologie de l’Environnement (LME). Professionnaliser le secteur agricole, se conformer aux produits de normes internationales ou s’investir dans l’exportation, ces deux laboratoires constituent un appui considérable aux différents acteurs économiques du pays. Longtemps dominée par d’autres structures, la mise aux normes des produits destinés à la consommation locale et/ou à l’exportation trouve actuellement le service fiable de ces deux laboratoires Malagasy, des vraies fiertés nationales. »

Le laboratoire d’Analyses et de Contrôle de Aliments et des Eaux (LACAE).

En résumé, pour faire de la qualité, la collaboration avec les laboratoires de contrôle est incontournable, bénéfique et un atout non négligeable pour les acteurs économiques du secteur agricole.